Hamster Zébré

[Drôle de réflexion] Se vêtir, se costumer

Poster un commentaire

Se Vêtir, se Costumer…

C’était Halloween il y a peu, et il a fallu se déguiser… ca m’a plongé dans un abime de réflexion…

J’entretiens avec la question vestimentaire une relation paradoxale entre désintérêt total et découragement depuis bien vingt ans maintenant.

J’aime être confortablement installée dans mes vêtements et j’ai du coup carrément tendance à privilégier le pratique au détriment de l’élégant. Ca va pas mal en lien avec le fait que je suis une kinesthésique/auditive bien plus qu’une visuelle. Les vêtements doivent me tenir chaud, et me ressembler. Pour le reste, il y a Euro-card mastercard.

Le fait est que par là dessus, je déteste faire les magasins. Les vêtements que j’y trouve sont de mauvaise qualité, je les trouve moches, et ils sont cher (ou alors, c’est vraiment du chiffon) bref, parfait !

Pourtant, j’aime me plaire. J’aime quand le vêtement que je porte correspond à l’état d’esprit du moment. J’aime être jolie dans de beaux habits. Et je me désespère de ne pas trouver « mon style », un truc qui soit un peu constant, stable, qui m’évite de m’arracher les cheveux devant mon armoire le matin (remarque, mon boulot de pâtissière règle le problème : le bleu de travail, et hop, en avant pour une nouvelle journée de folie ! Mais c’était une façon de parler 😉 ).

Un truc qui soit à la fois élégant, féminin, confortable, qui me ressemble… bref, le style parfait !

Et bien ça fait dix ans que ca tourne, mais j’ai enfin compris un truc : je ne trouverai pas.

Je ne trouverai jamais UN style qui englobe tous les impératifs de mes aspirations vestimentaires.

Pour moi, quand le vêtement n’est pas un pyjama confortable pour la maison (ou le jean quand il s’agit de sortir acheter son pain), c’est un costume. Un costume qui a une fonction constante : me tenir chaud et répondre à mes critères de pudeur. Et un costume qui a une fonction variable selon le rôle que je dois endosser. Mon costume de pâtissière doit être pratique, résistant, hygiénique et sécurisant. Mon costume d’Halloween doit être raccord avec la thématique. Mon costume de danseuse… et bien ma foi, ça dépend sur quoi et comment je danse ! Je dois avoir la liberté des mouvements, dans tous les cas.

Costume de pâtissière

Costume de pâtissière

Bref, tu as compris, j’ai de nombreuses activités, de nombreuses casquettes, de nombreuses identités (Superman fait pâle figure, vraiment) et donc, je me dois d’avoir de nombreux costumes.

Costume de Samhain

Costume d’Halloween

Le fait est que se vêtir, c’est véritablement partir en quête identitaire, quand on y pense, et surtout montrer une facette de soi. C’est en lien avec l’ego, dans le sens où l’ego est l’interface avec le monde extérieur. Se vêtir, c’est appartenir à un clan, montrer son appartenance à un clan de façon bien visible et reconnaissable par tous. Ca, je ne l’apprends à personne. Je me suis toujours habillée comme un fantome, ne me sentant appartenir à aucun clan. Ou alors, je me suis vêtue pour respecter le clan dans lequel je m’incrustais le temps d’une soirée.

Je ne me suis jamais vêtue comme je suis, ou trop peu. Aussi parce qu’il faut le dire, les vêtements que je trouve vraiment beaux sont assez hors de prix ! J’ai des goûts de luxe et je ne me suis jamais tellement permis de les exprimer (et quitte à paraitre snob, je me contente assez peu de la médiocrité).

Par ailleurs, je me suis toujours tenue assez loin des jeux de séduction, considérant ceux ci comme de la manipulation et de la malhonnêteté… réalité ou fuite de ma sensualité de femme, difficile à dire, difficile de répondre (ce pourrait être l’objet d’un autre article, et ce le sera). Le fait est que se vêtir c’est choisir l’image de soi que l’on montre au monde, et que celle que j’ai toujours montrée assume difficilement son seductive power (et attention, le seductive power et la féminité sont deux choses différentes je pense, puisque les hommes en ont un aussi, en tous cas, en ce qui me concerne 😀 ). Encore une fois,c ‘est pour un autre article.

Costume de geek

Costume de geek

A partir de top, je m’emploie à dénicher les habits qui me vont, les habits qui me plaisent (et le décorum qui les entourent). Dans le respect de mes multiples facettes, que seul mon corps nu peut véritablement représenter dans son entier (le diamant brut sous les vêtures).

Et je continue, par ailleurs, l’exploration costumière des personnages qui m’habitent, qui sont autant de facettes supplémentaires de ma personnalité protéïforme.

La seule constante, c’est ma sauvage féminité. Qu’il va me falloir apprivoiser, mais ça, c’est une autre histoire…

Et toi, comment vis tu le vêtement et le costume ?

Costume de ...

Costume de …

Publicités

Auteur : Camille Serres

Célébrante, consultante, animatrice, j'encourage chacun à exprimer son originalité parce que je suis convaincue que c'est le meilleur moyen d'aller vers un monde plus heureux pour tous !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s