Hamster Zébré


4 Commentaires

[Curieuse Expérience] Préparer le CAP Pâtisserie – Fin et suites

Préparer le CAP Pâtisserie, 9/9

Fin et Suites

Voilà donc le tout dernier article de cette série sur le CAP Pâtisserie ! Après avoir partagé peu ou prou un article par mois durant la formation elle-même, un petit rappel plus de deux mois plus tard, pour te parler de la fin, et de ce qui se passe ensuite…

Pour commencer, j’ai obtenu les résultats de mon CAP. Je ne suis pas allée chercher les notes. Sans doute que je le ferai à un moment donné, mais ça ne m’intéresse qu’à moitié. Ce qui m’intéresse, c’est que j’ai validé le diplôme. Je suis officiellement titulaire du CAP Pâtisserie depuis le 7 juillet 2015 – c’était il y a trois jours ouais ! Deux mois après avoir passé les derniers examens… c’est long en fait ! Pour tout dire, je ne m’inquiétais pas vraiment de cette validation : les professeurs nous en auraient parlé, en cas de catastrophe. Mais il y a quand même toujours un peu cette tension au moment de regarder le résultats… et surtout, deux mois à « ne pas vraiment savoir », ça met un peu dans l’expectative… d’autant que pendant ce temps, il faut chercher du travail. Et il en faut de suite. Et il ne faut pas avoir peur de se retrousser les manches… Parce que le CAP en huit mois, c’est bien beau, mais concrètement, ça ne m’a pas suffit à vraiment savoir travailler…

Les suites, c’est ce qu’il y a de plus compliqué à gérer pour moi. Il y a ceux qui ont abandonné, qui ont passé le diplôme et qui ont changé de voie finalement, parce que finalement, non… il y a ceux qui sont doués par nature et qui ont le truc dans la peau en deux secondes et demie – je n’en fais pas partie ! Et il y a ceux, comme moi, qui ont fait complètement autre chose de leur vie avant et qui en plus ne sont pas catalogués parmi les gens « manuels »… et bien ceux là, ils en chient ! Il faut le dire ! Ils en chient pour trouver du travail (quoi que moi j’ai eu de la chance) et ils en chient pour le conserver (là encore, j’ai eu de la chance ! J’y reviens). Pourquoi ? Lire la suite


2 Commentaires

[Curieuse Expérience] Préparer le CAP Pâtisserie – Passer un CAP, passer un cap…

Préparer le CAP Pâtisserie, 8/9

Passer un CAP, passer un cap…

Un cap, que dis-je, une péninsule !

Une péninsule de huit mois. Un sacré morceau duquel je suis venu à bout à la fin du mois d’avril.

Je savais que ça allait être impactant pour moi, je ne m’étais pas préparée à tous les bouleversements que cette formation a impliqué dans ma vie.

J’ai acquis de nouvelles compétences. Ça, c’est le truc avec lequel je suis la plus confortable. C’est pour ça que j’y suis entrée, dans cette formation. Pour apprendre un métier, des compétences. Je suis quand même particulièrement fière, parce que je ne suis pas réputée pour être « la personne la plus douée de ses mains au monde ». Moi, j’ai tendance à être l’intellectuelle du groupe, si tu veux. Apprendre un métier d’artisanat, même si j’ai la pleine conscience qu’il y a encore beaucoup de pratique et de curiosité à mettre en œuvre pour progresser, c’est une belle victoire en soi. Lire la suite


1 commentaire

[Curieuse expérience] Préparer le CAP Pâtisserie, 7/9 : Dernière ligne droite

Préparer le CAP Pâtisserie, 7/9

Dernière ligne droite

Je me demandais ce que j’allais te raconter cette fois ci… la préparation du CAP touche à sa fin, plus que 20 jours, pour être précise. Lundi dans trois semaines précisément, à cette heure ci, je viendrai de finir mes dernières épreuves… Il ne s’est pas passé grand chose ce dernier mois, mais je me rends compte que je suis au bout, et que ce qui se passe pour moi vis à vis de cet examen, c’est que dans 20 jours, c’est fini…

C’est la dernière ligne droite.

Quand on court un marathon et qu’on a passé plusieurs épreuves, le mur des 30km, la fatigue, les imprévus de parcours, et qu’on voit la ligne d’arrivée, il y a cette excitation, cette peur et cette tendance à ralentir à laquelle il ne faut pas succomber. Et puis il y a l’après qui se profile. Il ne faut rien lâcher. C’est la dernière ligne droite…

Je ne suis pas sure d’être prête. Lire la suite


Poster un commentaire

[Curieuse Expérience] CAP Pâtisserie – 5/9

Préparer le CAP Pâtisserie, 5/9

Premiers examens

Bilan du mois de janvier. Mi février. Même pas mal !

Au mois de janvier, on a passé la première moitié de ce que l’on appelle le CCF, c’est à dire le Contrôle en Cours de Formation.

Dans un CAP classique, on passe le contrôle en une seule journée vers le mois de juin. Le GRETA s’est organisé avec l’éducation nationale ou je ne sais quel organisme pour le faire passer en deux demi journées plutôt, et réparties sur l’année. La première demi-journée était donc le 23 janvier en ce qui me concerne, et aujourd’hui, je te parle de comment ça se passe dans cette situation là, concrètement je veux dire.

Lancement :

Tu es convoquée pour 8h le matin. L’idée, c’est d’arriver à moins 5. Concrètement, tu as déjà un point d’acquis quand tu arrives à l’heure, en tenue complète, propre et repassée. Un point facilement gagné !

Quand tu arrives, tu as environs quinze minutes pour préparer et organiser ton espace de travail. Franchement, le prof (le même que pendant les cours) est super pour ça, du moins au GRETA : il te prépare déjà du matériel pour que tu n’aie pas besoin de courir partout. Mais ça c’est parce qu’il est très organisé ! Au pire, en quelques minutes tu peux réunir ton petit matériel tranquilou et tu es paré pour la suite.

C’est également pendant ce temps que tu rencontres et qu’on te présente le deuxième membre du jury, un autre professionnel. Nous avons eu la chance de rencontrer ainsi Laurent Dran, spécialisé dans le sans gluten, lui aussi passé par la case « réorientation professionnelle » !

C’est là qu’on t’annonce tes sujets ! Pour cette première partie, j’allais avoir, et je le savais, une tarte à produire (ou plutôt : deux tartes identiques) ainsi qu’une préparation en pâte feuilletée OU une préparation en pâte à choux.

Comme le prof est gentil mais un peu taquin, il nous a avoué qu’il nous avait réservé le truc un peu plus technique…

Je suis tombée sur Tarte Bourdalou (crème d’amande et poire : par chance, j’en avais fait une la veille en entreprise !!!) et le truc flippant du jour : Mille Feuille. Joie.

Ensuite, tu as aussi quelques minutes pour remplir un organigramme d’ordonnancement. Lire la suite


3 Commentaires

[Curieuse expérience] Préparer le CAP Pâtisserie 3/9

Préparer le CAP Pâtisserie 3/9

S’affirmer

Le mois dernier, je te faisais part de mes difficultés techniques. Je prenais sur moi l’entière responsabilité de mon incompétence. Ce mois-ci, je vais te révéler un truc : ça ne s’est pas bien passé du tout avec la pâtissière.

Je ne vais pas entrer dans le détail, je n’ai pas envie de porter des jugements désagréables ou autres. Je suis là pour parler de mon expérience, pas de comment les autres gèrent leur communication. Mais c’est pourtant important de le savoir : ce n’est pas parce que l’on est dans la posture de l’apprenant qu’on est obligé de se laisser marcher sur les panaris. Après plus d’un mois de discussions et de tentatives de désamorçage de bombes, ça n’a plus été possible pour moi, il a fallu que je change d’entreprise. In extremis : à deux jours près, je n’avais plus le droit (et encore, l’administration du GRETA m’a fait une fleur).

C’est très intéressant ce qu’il s’est passé car cela m’a confrontée à une situation tout à fait désagréable pour moi : au delà de parlementer et d’échanger pour aplanir la situation, j’ai été obligée de constater les limites acceptables en termes de dignité (les limites établies par moi en premier lieu) et mes attentes en termes d’apprentissage. Cela m’a également forcée à formuler ce que j’attends d’un enseignant, et la posture respective de l’élève et du tuteur. Nous avons tendance à considérer que le tuteur ou l’enseignant a toujours raison même quand il a tort, en France (peut-être ailleurs aussi, je n’en sais rien). L’enseignant n’a jamais besoin de se remettre en question, parce qu’il sait. D’autant plus dans des disciplines qui nous sont totalement étrangères, où on ne sait pas trop quelle est la norme et comment c’est sensé se passer. Je te le dis tout net : c’est complètement con. Pour moi, un bon enseignant doit pouvoir se remettre en question, au même titre qu’un élève motivé. Par ailleurs, j’affirme que le droit au respect, c’est pour tout le monde. Lire la suite


2 Commentaires

[Curieuse expérience] Préparer le CAP Pâtisserie 2/9

Préparer le CAP Pâtisserie 2/9

Prendre le rythme

Second bilan mensuel de préparation au CAP Pâtisserie… Ce mois-ci, j’ai été challengée sur pas mal de points plus ou moins surprenants, qui m’ont pas mal ébranlée dans mon enthousiasme. Ça ne veut pas dire que je baisse les bras, loin de là : c’est au contraire maintenant que se joue à la fois ma motivation et la potentialité d’une véritable montée en compétence. Mais allons-y points par points :

Le rythme :

Je le savais, et je ne suis pas tombée dans l’entreprise la plus intégriste à ce niveau là, donc il ne s’agit pas d’une surprise : le rythme en pâtisserie, c’est tôt le matin et ininterrompu pendant plusieurs heures d’affilées (moi c’est 7, ma tuteur en entreprise tourne autour de 8 à 8h30). Pour moi c’est à partir de 5h30 le matin, pour elle à partir de 4h45. Jusqu’à 12h30. Ça se gère sans trop de problème en vrai. Perso j’ai établi une stratégie autour du coucher : je me couche tous les jours à 22h, ce qui fait que quelle que soit l’heure à laquelle je me lève, j’ai déjà une quantité de sommeil raisonnable. Après, les jours d’entreprise, je fais la sieste. Lire la suite


5 Commentaires

[Curieuse expérience] Préparer le CAP Pâtisserie 1/9

Préparer le CAP Pâtisserie

Le contexte :

Dans le cadre de mon projet professionnel, je me vois ni contrainte ni obligée mais fortement conseillée de passer mon CAP Pâtisserie.

Non seulement ça va me prendre neuf mois (une gestation !) mais en plus, on pourrait croire que je régresse… je suis déjà titulaire d’un Bac +3 en littérature… Et en plus, j’ai presque 30 ans !

Mais pourquoi ne me contenté-je pas de passer un concours de la fonction publique ?

Parce que 🙂 (de toi à moi, ce n’est pas une idée qui m’enthousiasme… et mes hamsters ont sérieusement besoin de s’enthousiasmer !)

Ça fait un mois que ça a commencé, et j’ai bien l’intention de vous en reparler !

Concrètement, la préparation au CAP pâtisserie, c’est : Lire la suite