Hamster Zébré


Poster un commentaire

[Drôle de Réflexion] Choisir de Vivre

Choisir de vivre

Il parait que les zèbres ont tendance plus que les autres à avoir besoin que les choses, que la vie, soit pleine de sens. Que la confrontation à l’absurdité de l’existence les rend plus que d’autres encore très dubitatifs. Selon les spécimens, les réactions face à ce constat seront différentes. Becket en a fait sa marque de fabrique dramaturgique. Personnellement, ça dépend de mon état. En pleine forme, je transforme le questionnement en énergie de vie. Je me démerde pour donner du sens. Et puis il y a des soirs comme ce soir. Je suis un peu malade et franchement crevée : la force qui m’est nécessaire pour transmuter l’absurdité me manque, alors je broie un peu du noir. C’est dans ces moments là que je me rends compte à quel point vivre est une lutte au quotidien. A quel point ca demande de la volonté.

Du coup, comme je n’ai pas assez d’énergie pour transformer mais que j’en ai assez pour écrire, je biaise et je partage mes conclusions.

Vivre est un choix. Et quand je parle de vivre, je ne parle pas de traverser l’existence comme un fantome, mais de se laisser pleinement investir par elle. C’est une décision propre à chacun qui demande du courage, de la persévérance et de la détermination.

Il y a deux écueils, selon moi, à surmonter (tu remarques que je dis « surmonter », et non pas « éviter »… autant te faire à l’idée, tu te les prendras dans le nez toi aussi !) :

La tentation de la fuite :

Je suis souvent confrontée à la fatigue émotionnelle. Aux échecs de communication, à la déprime face à l’état alarmant du monde et aux aberrations commises par l’humanité, aux émotions brûlantes qui m’envahissent façon tsunami. Aux vagues…

La Grande Vague, Hokusai

La Grande Vague, Hokusai

 

Ça m’arrive assez souvent d’en avoir juste marre. Marre de me battre contre des moulins, de me prendre tous ces stimuli physiques et émotionnels en pleine face qui me bouleversent et me ballottent dans tous les sens. Mon embarcation cérébrale devient une coquille de noix sur une mer déchaînée. Ce n’est pas tous les jours que j’arrive à la surfer, cette vague. Pas tous les jours que je m’amuse dans mon Grand Huit perso. Et assez fréquent que je dise à mon Ours « j’en ai marre, je veux juste aller vivre dans une cabane au fond des bois et qu’on me foute la paix une bonne fois pour toutes ». J’ai un peu l’impression d’être une convalescente de l’émotion. Que j’aurais besoin, plus souvent qu’à mon tour, d’une petite cure d’air frais de la montagne, de livres, de petits chats mignons et d’une copine qui s’appellerait Heidi. Lire la suite


4 Commentaires

[Drôle de réflexion] Consommatrice zébrée

Consommatrice zébrée

Il y a deux semaines, notre téléviseur nous a lâchement abandonné. Une bête histoire d’obsolescence programmée. Si nous avions les compétences en électronique nécessaires, nous pourrions la réparer pour 20 euros, mais bien sûr nous ne les avons pas, et le prix de la réparation chez un professionnel équivaut à l’achat d’un nouveau téléviseur. L’Ours a choisi la seconde possibilité (avec option « on va bien trouver à la refiler à quelqu’un qui s’y connait ! » et en effet, il a trouvé). Et moi, je me suis dit « p*** 300 euros qui partent en fumée pour un truc sur lequel on ne regarde, pour faire simple, que des DVD ».

Pour compléter cette expérience, mon copain Jon a partagé un article sur la diminution des déchets.

  Çaa relancé mes hamsters sur le sujet de la consommation. Ça fait plusieurs années que cette thématique m’interpelle. Que j’ai un peu de mal, il faut l’avouer, à faire le tri dans les informations et autres intoxications et à trouver ma place dans la sphère consumériste. A trouver un juste équilibre entre tous les enjeux qui s’activent au moindre achat d’une botte de poireaux. A tous les enjeux que je perçois et dans lesquels j’ai un peu tendance à me noyer. Laisse moi te faire un dessin…

 img001

Et encore, j’ai simplifié. Le principe de la Mind Map est là, ça t’oblige à synthétiser… j’ai eu un peu de mal je t’avoue ! Mais voilà les trois grands enjeux qui sont ressortis pour moi.

Enjeux économiques : Lire la suite